lundi 23 janvier 2017

Au sommet de 2016

L'heure est (enfin !) venue de regarder en arrière et de vous dévoiler les films qui ont constitué pour moi les meilleures expériences cinéma de 2016. Au total, j'en ai découvert 72 en salles l'année dernière. Après réflexion, j'ai choisi d'en retenir douze pour ce top du millésime écoulé. Ce choix très subjectif, je l'espère, vous donnera des idées...

1. Midnight special / Jeff Nichols
Ce n'était plus arrivé depuis quatre ans: je retiens un film américain au sommet de la hiérarchie. Le coeur a parlé: l'histoire de cet enfant mystérieux m'a happé dès les toutes premières séquences. Le récit est un peu moins haletant dans sa seconde partie, mais qu'importe ! La (belle) révélation finale m'a laissé avec des étoiles plein les yeux...

2. Les premiers les derniers / Bouli Lanners
L'humanisme profond de l'acteur-réalisateur belge résonne en moi. J'aime sa façon de réinventer notre monde en mode doux-amer. Albert Dupontel, Suzanne Clément, Michael Lonsdale, Max von Sidow et Philippe Rebbot l'accompagnent ici dans une aventure décalée comme on en voit peu. Un étonnant film d'auteur. De l'espoir, aussi.

3. Willy 1er / M. Gautier, H. P. Thomas, L. et Z. Boukherma
Travail collectif et vibrant plaidoyer pour le respect de la différence. Écrit à huit mains, ce premier film est peut-être encore plus atypique que son prédécesseur au classement. Voir un homme illettré rejouer sa propre histoire en y ajoutant un peu de fiction pouvait laisser craindre le pire. Au fil du récit, l'humanité reprend le dessus. Brillant !

4. La tortue rouge / Michael Dudok de Wit
L'avenir de Ghibli étant incertain à moyen terme, il faut être heureux d'avoir vu les Japonais ouvrir les portes de leur studio à un artiste européen. Le résultat est probant, avec ce film d'une douce poésie, sans le moindre dialogue. C'est aussi le fruit de neuf ans de travail ! Ému et émerveillé, un peu de moi reste sur cette petite île déserte...

5. Premier contact / Denis Villeneuve
Un film qui confirme le cinéaste québécois au sein de mon Panthéon personnel. Des histoires de rencontres subites avec des créatures extraterrestres, le cinéma d'outre-Atlantique en a créé des wagons. Rares sont celles qui font preuve d'une telle sensibilité. Amy Adams magnifie encore ce qui est également un étonnant portrait de femme.

6. Mademoiselle / Park Chan-wook
Un peu de perversité dans ce joli monde, vous n'êtes pas contre ? Excellente nouvelle: le cinéaste coréen a plus d'un tour dans son sac. L'intrigue qu'il développe ici rebondit deux fois et surprend presque jusqu'au bout. Et quelle maestria technique, mes aïeux ! Un thriller jouissif, érotique et sanglant, qui aura mis plus d'un homme au tapis.

7. Comancheria / David Mackenzie
Deux frères sans le sou. Des banques aux pratiques douteuses. L'envie d'enfin s'en sortir ou, au moins, de ne plus se laisser faire. Mélangez le tout et savourez illico un très bon film de braquages ! Plutôt moins manichéen qu'il n'y paraît de prime abord, le scénario tient la route et la distance. En cadeau-bonus: Jeff Bridges en shérif. 

8. Poesía sin fin / Alejandro Jodorowsky
J'avais depuis longtemps envie de découvrir le travail du cinéaste chilien. Maintenant que c'est chose faite, j'ajoute son nom à la liste de mes envies récurrentes, avec l'espoir donc de le retrouver bientôt. Ce deuxième volet de son autobiographie filmée est d'une inventivité folle. Aucun répit pour les mirettes... et ça, c'est vraiment chouette !

9. Alaska / Claudio Cupellini
Un autre récit qui, parfois, file à 200 à l'heure. Sans star en tête d'affiche, ce petit film venu d'Italie touche au coeur en racontant longuement et avec beaucoup d'énergie une grande histoire d'amour. Tourné avec les tripes, il ne recule jamais devant les émotions fortes et - ô joie ! - se joue des frontières, de pays comme de genre. Bene !

10. Nocturama / Bertrand Bonello
Ses personnages sont de jeunes terroristes: c'est pourquoi j'ai hésité longuement à placer ce film parmi mes préférés de l'année écoulée. Cela dit, il me paraît juste qu'il y soit, au moins pour ce qu'il montre dans sa première partie: l'exécution d'un acte criminel en temps réel. La suite est plus discutable, mais fait écho à la France d'aujourd'hui...

11. Chocolat / Roschdy Zem
La place d'Omar Sy dans le coeur des Français peut faire des envieux. Force est toutefois de constater que l'acteur fait preuve de justesse et d'humilité dans ce portrait du premier artiste noir de la scène nationale. Il a le mérite aussi de laisser de la place à James Thierrée. Inédit jusqu'alors, leur duo enchante sur toute une palette d'émotions.

12. Voyage à travers le cinéma français / Bertrand Tavernier
Impossible de passer à côté de ce documentaire, véritable pain béni pour celles et ceux qui s'intéressent au cinéma, de près ou de loin. Prendre des leçons auprès de l'un des grands maîtres du septième art national est plus qu'une aubaine: un vrai plaisir. Après trois heures bien tassées, je n'avais au fond qu'une seule envie: découvrir la suite.

----------
Il faudra vous en contenter...
Cette année, j'ai choisi de ne pas faire de tops de mes films rattrapés ou des grands classiques que j'ai pu découvrir.Trop d'hétérogénéité...

En revanche, les comparaisons restent possibles...
Le classement des préférences est un classique de la blogosphère. Ainsi, vous retrouverez d'autres tops (et d'autres films, bien entendu) chez Pascale, Dasola, Tinalakiller, Sentinelle, 2flics et Princécranoir. Bon, il semblerait bien que je sois le dernier après Strum... et David !

18 commentaires:

Pascale a dit…

Ta tiédeur sullienne se confirme donc :-)
Beau top. Sauf pour les 10 et 11. Difficile pour moi de les voir parmi les meilleurs de l'année.
Je regrette mille fois d'avoir raté le Jodo parce qu'il m'avait éblouie avec... J'ai oublié le titre mais c'est son film précédent.
Tatav en dernier il a eu chaud.
J'ai très envie de revoir Midnight Spécial.

tinalakiller a dit…

Le seul que j'ai vu est Midnight Special qui fait aussi partie de mon top ! :D

Saperlipopette a dit…

En ce moment, je n'ose même plus regarder de films récents tellement je suis déçue à chaque fois...
De toutes façons, pas facile d'en voir quand on ne va pas en salles ;) A la télé, et même sur Canal qui autrefois était LA chaîne du cinéma, ils ne les délivrent qu'au compte-goutte et ce ne sont pas les mieux, ceux qu'on attend avec impatience. Je pense qu'ils ne diffusent que ceux où ils sont producteurs...
Je n'ai vu aucun des films listés, sauf Chocolat... qui m'a pas mal déçue lui aussi. James Thierrée est formidable, mais l'histoire est assez mal traitée je trouve. Le véritable enjeu - la situation des noirs à cette époque - est évoquée de façon très très édulcorée...

GirlyMamie a dit…

Euh... Saperlipopette, c'est moi, GirlyMamie ! C'était un pseudo que j'avais mis sur Blogger il y a cent ans... et qui resurgit quand j'oublie de valider les bonnes cases !

Martin a dit…

@Pascale:

Tiède un jour, tiède… presque toujours !

Le Jodo précédent, c'était "La danza de la realidad". Je VEUX le rattraper !
Tatav est dernier de ce top, mais il y a plein de films derrière. Et je préfère la fiction au documentaire.

Je veux revoir "Midnight spécial" aussi, mais pas tout de suite.

Martin a dit…

@Tina:

Il t'en reste donc onze à voir, si je compte bien.
Si ça peut te permettre d'avancer dans ton Movie Challenge...

Martin a dit…

@Saperlipopette:

Sympa, ce nouveau (et ancien) pseudo ! Tu as mille identités, chère madame !

Canal + n'est plus pour moi la chaîne du cinéma… en tout cas, dans ce qu'elle diffuse à l'antenne. Il me semble quand même qu'elle aide des films français intéressants à exister. Pour ce qui est de ce qu'elle montre de la production nationale, j'ai l'impression qu'elle se contente surtout des cartons du box-office, réels ou supposés. Pour ne parler que des chaînes disponibles gratuitement via la TNT, je préfère de loin la programmation cinéma d'Arte.

Sur ce que tu dis de "Chocolat"…. c'est vrai que le film donne de la réalité historique une vision très édulcorée. Procédé discutable, je suis d'accord, mais je crois que c'est aussi une manière intéressante de sensibiliser les gens à la personnalité d'un artiste (dont, personnellement, je n'avais jamais entendu parler). Roschdy Zem a déjà réalisé (ou joué) dans des films plus "polémiques" et ça ne lui a pas toujours aussi bien réussi.

Martin a dit…

@GirlyMamie:

Tu fais bien de préciser !
Cela nous aura au moins permis d'apprendre une anecdote savoureuse.

newstrum a dit…

Joli top Martin qui se distingue par plusieurs films en dehors des sentiers battus.
Strum

Chez Sentinelle a dit…

Je te retrouve bien là Martin, en distinguant des films qu'on n'attendait pas forcément ;-)

Un petit tour de piste en ta compagnie : les films de Jeff Nichols, Bouli Lanners, Michael Dudok de Wit, Denis Villeneuve, David Mackenzie, je les ai vus et appréciés ! Belle place pour Bouli Lanners, merci pour lui (il était aussi dans mon top).

J’avais vu le précédent film d’Alejandro Jodorowsky au cinéma, et je l’avais bien aimé également. Je vais donc très probablement voir la suite (Poesía sin fin) prochainement. Voyage à travers le cinéma français par Bertrand Tavernier, je le verrai dès qu’il sera disponible pour le petit écran. Nocturama de Bertrand Bonello... j’hésite encore...

princécranoir a dit…

Encore une sélection dans laquelle je me retrouve partiellement (la Tortue et l'enfant-lumière) mais qui ne manque pas d'aiguiser ma curiosité vers d'autres titres (ah, cette Mademoiselle). J'ai d'ailleurs pris rendez-vous avec "Comancheria" incessamment sous peu, avant que je ne fasse le voyage avec Tavernier. Merci pour le lien :-)

Martin a dit…

@Strum:

Merci. C'est vrai que j'aime aussi pouvoir placer dans mes tops quelques films moins "évidents".

Martin a dit…

@Sentinelle:

Bouli Lanners est vraiment entré dans mon Panthéon, désormais.

Je ne sais pas si je te conseillerais le Bonello, mais le début est une grande réussite en termes de mise en scène. C'est évident que, dans le contexte actuel, le film est sensible... et pas forcément admirable.

Ce dont je suis sûr, c'est que je serais ravi d'échanger avec toi sur le Tavernier et le Jodo.

Martin a dit…

@Princécranoir:

Ravi de nos points communs, cher ami !

Bon... j'ai l'espoir que tu rattrapes certains de ces films que tu as ratés et que tu en parles "chez toi". Ravi d'avoir aiguisé ta curiosité et au plaisir d'en reparler, donc.

tinalakiller a dit…

Ahaha tu sais que tout est bon à prendre pour le Movie Challenge !!

Martin a dit…

J'imagine, oui. Et si ça peut remplir un quart du tien, pourquoi se priver, hein ?

Didi a dit…

Merci ! Et oui comme je ne vais plus vraiment au cinéma ... trop loin ... et bien ton top me permettra de me rattraper en DVD (oui je sais c'est pas pareil mais bon ...)
Bises

Martin a dit…

De rien, Didi ! Merci à toi d'être passée me lire !
Si je ne me trompe pas, c'est ton premier commentaire. Sois la bienvenue !

PS: rattraper les bons films en DVD, c'est toujours mieux que de ne pas les voir du tout.