mardi 6 septembre 2016

Neuf ans !

Les plus petits chiffres ne sont pas toujours les moins significatifs. Pour preuve, 1.313 films ont déjà fait l'objet d'une analyse sur ce blog et ce que vous lisez actuellement en constitue la 1.591ème chronique. Pourtant, c'est le chiffre 9 que je veux mettre en avant aujourd'hui. L'occasion est trop belle: oui, Mille et une bobines fête ses neuf ans !

Entrer dans une dixième année de blogging, c'est enthousiasmant ! Sans révolutionner le contenu ou faire des plans sur la comète destinés à ne pas être tenus, je dois bien dire que j'ai une idée nouvelle pour un fil rouge à ces 365 jours avant le 6 septembre 2017. Vous me permettrez de ne pas l'éventer: je ne suis pas tout à fait sûr qu'elle puisse vraiment se concrétiser, mais j'y travaille ! À condition que tout se passe comme je l'ai prévu, j'en reparlerai bien... un jour prochain. Et d'ici là, le fil de mes textes se poursuivra normalement...

Qu'ajouter avant que Chewie et Han n'enflamment le dancefloor ? Honnêtement, ce n'est pas toujours pour les chroniques-anniversaires que je me sens le plus inspiré. Je voulais simplement marquer le coup pour vous remercier, toutes et tous, de votre fidélité active. Savoir que je suis lu me fait plaisir et recevoir des commentaires sympathiques me pousse à poursuivre avec toujours plus d'entrain. Alors que, désormais, l'automne approche, il y a nombre de films encore dont j'espère parler avec vous avant la fin de cette année. C'est d'autant plus vrai que, vendredi, je reprends aussi le chemin joliment sinueux de mes séances associatives. Et donc... à très vite !

16 commentaires:

Laurent a dit…

Excellent anniversaire de blog, Martin !
9 ans : ça me laisse admiratif.

newstrum a dit…

Happy Birthday Mille et une bobines ! :) 9 ans et 1591 chroniques, cela pose son blog, bravo Martin !
Strum

Ronnie 64 a dit…

R.I.P
Non je déconne, longue vie & joyeux anniversaire les bobines .... :-)

princécranoir a dit…

Chouette ! Je vais donc pouvoir continuer à partager/confronter mes appétits cinéphiles avec toi pour une dixième saison. Un blog bien parti pour devenir comme le faucon : millénaire.

ChonchonAelezig a dit…

Bravo et bon anniversaire. Je devrais normalement fêter mes dix ans de blogs, mais personne ne me croirait : vu que j'ai changé plusieurs fois de plateforme, la date qui figure sur mon actuel (même s'il reprend l'intégralité des films commentés) n'est pas bonne...
C'est fou de penser comment Internet a pu révolutionner nos vies.

tinalakiller a dit…

Happy Birthdaaayyy !!! :D

Chez Sentinelle a dit…

Très bon anniversaire bloguesque !

dasola a dit…

Bonjour Martin, bon bloganniversaire à ton blog. Merci pour me citer si souvent. Merci pour tes critiques, merci de continuer. Il y a tellement de blogs éphémères... Bon week-end.

Martin a dit…

@Laurent:

Admiratif, carrément ? C'est gentil. Moi, ça m'étonne. Je n'aurais pas imaginé "tenir" autant.

Martin a dit…

@Strum:

Merci, l'ami ! Je ne sais pas si mon blog est posé, mais j'espère que son ton le restera.

Martin a dit…

@Ronnie:

J'suis pas mort ! Merci de ta boutade et, surtout, de ta fidélité à mes chroniques.

Martin a dit…

@Princécranoir:

La tête toujours un peu dans les étoiles, je me réjouis moi aussi de cette savoureuse perspective cinéphile. Précision toutefois: mon intention n'est pas de durer mille ans. D'autres ont essayé et je préfère ne pas les suivre...

Martin a dit…

@Chonchon:

Oui, je crois bien que tu es un peu notre aînée à toutes, en termes de longévité, et je partage volontiers mes bougies avec toi, si tu en as envie. D'autant que toi, tu écris sur divers sujets !

Il est clair qu'Internet prend désormais une place importante dans nos existences, à tel point que je me dis qu'il serait bien difficile de s'en détacher totalement. Pour suivre l'actualité cinéma, je trouve en tout cas que cela reste un très chouette outil.

Martin a dit…

@Tina:

Merciiiiiiiiii !

Martin a dit…

@Sentinelle:

Merci également !

Martin a dit…

@Dasola:

Merci à toi. Sois assurée que j'ai bien l'intention de continuer à écrire, à te lire et à te citer chaque fois que cela sera possible. Débattre, c'est un secret de "longévité".