jeudi 6 octobre 2016

Á la découverte de Pascale

Vous vous souvenez ? Il y a un mois jour pour jour, j'étais tout fier d'annoncer les neuf ans de Mille et une bobines. J'avais alors parlé d'une idée de "fil rouge" pour me suivre jusqu'à ma dixième bougie. Nous y voilà: à partir d'aujourd'hui, et chaque 6 du mois, je souhaite présenter un autre blog cinéma. Je commence avec celui de Pascale...

Cela fait un bon bout de temps que je lis "Sur la route du cinéma". Pascale est comme moi une mordue de pellicule, mais il lui arrive également d'écrire sur un concert ou de proposer un jeu. Je profite d'ailleurs de l'occasion pour la remercier des places de ciné et DVD qu'elle m'a fait gagner ! Pascale ne parle (presque) que des sorties récentes et, en plus de dix ans de chroniques, en a vu des wagons entiers. Ses textes les plus cinglants sont souvent les plus drôles. J'hésite encore à lui demander de partager un peu SON Clint Eastwood et apprécie tout particulièrement son grand sens du dialogue cinéphile. La preuve: elle a répondu à mon questionnaire embobiné...

Pascale, quel est ton plus ancien souvenir lié au cinéma ?
Je sais que la première fois que mes parents m'ont emmenée au cinéma, c'était pour un dessin animé, Blanche-neige, et que la scène de la forêt où les branches s'accrochent à sa robe m'a terrifiée. D'où sans doute mon rejet des films d'horreur, le seul "genre" qui ne m'apporte aucune satisfaction. Du coup, j'ai passé une bonne partie du film à monter et descendre les marches de la salle de cinéma. Cette scène me terrifie toujours. Mais je me souviens surtout, sans pouvoir les citer tous, des films de guerre tels que Les bérets verts, La grande évasion, La bataille des Ardennes, La canonnière du Yang Tsé, etc... et des westerns - Le bon, la brute et le truand, Il était une fois dans l'ouest, Butch Cassidy et le Kid et ceux de la décennie précédente (les John Ford et Howard Hawks), que je voyais le dimanche. J'aime toujours les westerns et les films de guerre...

Qu'est-ce que le cinéma apporte dans ta vie ?

Au début de mon blog il y avait cette phrase en exergue: "Le cinéma, ce monde qui m'appartient où le mal n'existe pas". Même si je sais pertinemment et le constate que les histoires dans les films ne sont pas forcément, loin de là, réjouissantes. Mais la vie me fait peur, je me réfugie au cinéma, je pense. Et j'aime qu'on me raconte des histoires. J'ai appris plus de choses au cinéma qu'à l'école ou la fac.


Comment choisis-tu les films que tu vas voir ?
Je suis assez "fan" et midinette ! J'ai MES acteurs/trices, MES réalisateurs/trices favoris, dont je ne manquerais aucun film, mais j'aime aussi la découverte et je suis curieuse d'univers, d'horizons, de nationalités différentes, d'histoires.

Le lieu idéal et le moment parfait pour voir un film ?
Le lieu, c'est une salle de cinéma, rien d'autre. Je n'ai jamais vu de film sur mon ordinateur et en général je regarde des DVD si j'ai déjà vu le film au cinéma. Pour le moment, je pense que n'importe quel moment est le bon pour moi... pas le soir ! Je ne vais plus au cinéma après 21 heures depuis plusieurs années.


Je te propose de voir un film. Qu'est-ce qui te fera accepter ?
Je n'ai pas bien compris la question. Mais tu peux m'inviter chez toi à découvrir un film, me prêter un DVD... mais aller au cinéma avec quelqu'un, j'ai vraiment perdu l'habitude. Mais on peut se retrouver ensuite pour en parler.

Ta passion pour le cinéma te semble-t-elle communicative ?
Je n'en sais rien, mais hélas je dirais que non. Mon entourage proche n'est pas cinéphile. Je pense que j'ai des "fidèles" à mon blog qui consultent avant ou après un film. J'en connais qui y vont pour choisir leur programme télé et sont bien déçus quand ils ne trouvent pas mon avis. Mais transmettre la passion à quelqu'un qui ne l'aurait pas déjà, je ne pense pas avoir ce "pouvoir". Ni aucun autre d'ailleurs...

Tes cinq derniers coups de coeur de cinéma ?
The open de Marc Lahore,
The revenant de Alejandro Gonzàlez Inàrritu,
Comancheria de David McKenzie,
Man on high heels de Jan Jing,
Viva de Paddy Breathnach,

La tortue rouge de Michael Dudok de Wit. Mince, ça fait six !

Le
s cinq prochains que tu attends avec impatience ?
Toujours les prochains Clint Eastwood, Leonardo DiCaprio, Woody Allen, Martin Scorsese, Emmanuelle Bercot, Xavier Dolan, Christopher Nolan... j'en oublie sans doute. Mais aussi Voyage à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier, Mademoiselle de Park Chan-wook, Seul dans Berlin de Vincent Pérez (j'ai adoré le livre), La fille de Brest d'Emmanuelle Bercot... et tant d'autres ! J'aime de plus en plus le cinéma coréen... Je ne savais où placer cette évidence !

Q
uels seraient les dix films que tu me conseillerais ?
La porte du paradis de Michael Cimino,
L'aventure de Mme Muir de Joseph L. Mankiewicz,
Est-Ouest de Régis Wargnier,
Old boy de Park Chan-wook,
Bad boy Bubby de Rolf de Heer,
Autant en emporte le vent de Victor Fleming,
Joe Hill de Bo Widerberg,
Melancholia de Lars von Trier,
La sirène du Mississippi de François Truffaut,
Sur la route de Madison...

Dix personnalités de cinéma à choisir... qui retiens-tu ?
Paul Newman,
Clint Eastwood,
Catherine Deneuve,
Martin Scorsese,
Leonardo DiCaprio,
Jean Marais,
François Truffaut,
Michael Cimino,
Woody Allen,

Pedro Almodovar.

Pourquoi un beau jour avoir décidé d'écrire un blog ?
La découverte d'autres blogs et le fait que j'écrivais pour moi seule.  Un jour, le 31 mars 2006, j'ai mis une note en ligne et dans le quart d'heure qui suivait, j'avais un commentaire: grosse surprise...

Qu'est-ce qui te décide à parler d'un film sur ton blog ?

C'est exceptionnel que je ne parle pas d'un film que je vois au cinéma. En général, c'est à cause d'un plaisir coupable. Mais j'ai même parlé de Camping 3 qui n'a strictement aucun intérêt cinématographique...

Les cinq films que tu as défendus contre l'avis général ?
C'est difficile d'être ou de se sentir seule contre l'avis de tous mais les cinq films suivants semblent ne pas avoir "trouvé leur public": Café de Flore de Jean-Marc Vallée, Oxygène de Hans Van Nuffel, L'homme sans âge de Francis Ford Coppola, The fountain de Darren Aronofsky et peut-être L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford d'Andrew Dominik.


Les cinq films que tu as dénoncés contre l'avis général ?
C'est difficile d'être ou de se sentir seule contre l'avis de tous mais les cinq films suivants me semblent avoir une critique relativement unanime: La môme d'Olivier Dahan, The box de Richard Kelly, The neon demon de Nicolas Winding Refn, Enter the Void de Jean-Luc Godard (une précision de Martin: non, de Gaspar Noé !), De la guerre de Bertrand Bonello et Holy motors de Leos Carax. Mince ! Six !

Quelle place sur ton blog pour autre chose que le cinéma ?
Les concerts, les festivals... de cinéma.

Questions plus personnelles, pour finir. Quel est ton prénom ?
Pascale.

Quel âge as-tu ?
Et ta soeur ?

Qu'est-ce que tu fais dans la vie ?
Je vais au cinéma.

Où habites-tu ?
Loin.

Avec le cinéma, quel art préfères-tu ?
La littérature.

----------
Cette fois, tout est dit, je pense...
Il ne me reste plus qu'à sincèrement remercier mon amie Pascale. N'oubliez pas de cliquer: son blog s'appelle "Sur la route du cinéma" !

10 commentaires:

Chez Sentinelle a dit…

Et bien, quelle surprise de découvrir la teneur de ce "fil rouge" ! Bravo pour l'idée Martin, bravo également à Pascale pour avoir répondu à toutes tes questions. A ce propos, moi aussi j'ai beaucoup aimé Café de Flore de Jean-Marc Vallée ;)

Sympathique initiative en tout cas, je suis déjà curieuse de lire les réponses des prochains élus :)

Pascale a dit…

Merci Martin de suivre mon blog depuis toutes ces années.
Les places et DVD que tu as reçus, tu les as gagnés :-)

Ce n'est pas une précision pour Enter the Void c'est carrément une correction indispensable :-)
mais dans ma liste des horreurs, j'avais mis Film, socialisme de Godard et je me suis emmêlée les pinceaux en recopiant. Tu peux carrément supprimer cette erreur.

Je suivrai de près les autres découvertes et leurs réponses.

Martin a dit…

@Sentinelle:

Merci beaucoup ! Je suis content que cette idée te plaise. J'espère que mes prochaines "cibles" joueront aussi bien le jeu que notre amie Pascale l'a fait !

Martin a dit…

@Pascale:

Merci à toi de t'être prêtée à ce petit jeu ! J'espère bien avoir la chance de pouvoir continuer à te lire encore longtemps. Nos échanges sur le cinéma ont toujours été fructueux et j'apprécie le fait que nous nous donnions des conseils, qui m'invitent parfois à me tourner vers des films que j'aurai pu ignorer.

tinalakiller a dit…

Wooow quelle belle initiative !! Et en plus de commencer avec une personnalité forte et franche comme Pascale, ça devient encore plus intéressant !
Je partage en plus quelques points communs en ce qui concerne La Môme ou Holy Motors pour ne citer que ces exemples :)

princécranoir a dit…

Belle initiative que cette nouvelle rubrique consacrée à la blogosphère cinéphile. J'aime beaucoup "sur la route du cinéma" et sa plume critique, parfois acerbe, mais toujours avec un certain humour. Mon grand tort néanmoins, c'est de ne pas suivre assez assidûment ses avis bien trempés.
Ceci dit, moi aussi je défends "l'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford".

Martin a dit…

@Tina:

Hé hé, je suis ravi que ça te plaise à toi aussi, Tina ! Il est vrai que Pascale était une "bonne cliente" pour le lancement de cette rubrique... que j'espère tenir jusqu'au terme envisagé.

C'est plutôt cool si ça permet aussi d'identifier d'autres goûts (ou dégoûts) communs.

Martin a dit…

@Princécranoir:

Merci à toi aussi, l'ami ! Puisque tu connais déjà Pascale, je ne pourrai que t'encourager à être plus fidèle que jamais à la prose de notre blog-camarade commune.

Cela dit, moi aussi, je défends "L'assassinat de Jesse James"... dont la popularité n'est peut-être pas aussi étendue que ça en dehors des cercles cinévoraces !

ta d loi du cine a dit…

**rires** pour l'esprit de repartie: "et ta soeur"

Martin a dit…

Ah ça, c'est sûr, notre amie Pascale a un certain sens de la répartie !