dimanche 6 novembre 2016

Á la découverte de Dasola

Cela fera bientôt quatre ans que j'ai laissé mon premier commentaire sur le site de Dasola. Aujourd'hui, c'est donc cette très fidèle lectrice que j'ai décidé de mettre à l'honneur dans le cadre du fil rouge débuté le 6 septembre dernier, lors du neuvième anniversaire de ces pages. Pour Dasola, la belle aventure des blogs a débuté le 9 janvier 2007...

J'espère ne pas la vexer en disant qu'à mes yeux, Dasola privilégie toujours le fond à la forme. Son blog est un vrai modèle de sobriété sur un Internet sinon tapageur, en tout cas beaucoup moins policé. Jusque dans son titre, "Le blog de Dasola" se fait le miroir des arts avec modestie et retenue. On y parle beaucoup de cinéma, mais aussi d'autres choses, que si ce n'est déjà fait, je vous laisserai découvrir au gré de votre navigation. Pour ne pas laisser ses lecteurs débutants sans repère, la maîtresse des liens utilise des tags, petits mots clés qui permettent de lire d'un clic l'ensemble des billets qu'elle a dédiés au cinéma du monde, par exemple. Je lui laisse désormais la parole...

Dasola, quel est ton plus ancien souvenir lié au cinéma ?
J'en ai beaucoup. Je dirais Peau d'âne de Jacques Demy avec mes parents (mon père n'allait jamais au cinéma). C'est dire si cela m'a marquée. J'avais huit ans, c'était pendant les vacances de Noël 1970 et c'est le premier film que j'ai revu une deuxième fois dans une salle.

Qu'est-ce que le cinéma apporte dans ta vie ?
Cela me change les idées (une sorte d'hygiène mentale, comme disait une amie de ma maman). C'est un plaisir de s'évader. Je vais voir les films en VO, j'aime écouter les langues étrangères. Le cinéma est une manière de voyager.

Comment choisis-tu les films que tu vas voir ?
Le sujet, les acteurs et même la nationalité du film. J'aime voir le cinéma venu d'ailleurs comme celui de Corée du Sud, du Japon, de Chine ou de Russie, et les films iraniens, israéliens, etc. Dans mes jeunes années, j'allais principalement voir des films français ou américains. J'ai pas mal changé dans mes goûts.

Le lieu idéal et le moment parfait pour voir un film ?
Un cinéma tout confort, sans popcorn ni portables. J'aime aller dans les salles "Art et essais" à Paris, car la programmation sort généralement des sentiers battus. Il n'y a pas de moment parfait. J'y vais souvent le soir aux séances de 18 ou 19 heures après le travail, mais j'évite le samedi soir.

Je te propose de voir un film. Qu'est-ce qui te fera accepter ?
Le sujet et les acteurs, voire le réalisateur, mais comme Pascale, je préfère voir les films en salles.

Ta passion pour le cinéma te semble-t-elle communicative ?
Je ne sais pas, car j'ai toujours considéré que le cinéma était un plaisir de solitaire. C'est frustrant quand on va au cinéma à deux ou à plusieurs et de constater qu'on est tout seul à avoir aimé un film. En revanche, cela me fait plaisir quand je sais que certains blogueurs qui me lisent vont voir un film que j'ai conseillé.

Tes cinq derniers coups de coeur de cinéma ?
Paula Beer dans Frantz, Eva Green dans Miss Peregrine, La tortue rouge, Les délices de Tokyo, l'acteur principal de Man on high heels.

Les cinq prochains que tu attends avec impatience ?
J'ai regardé le calendrier des prochaines sorties jusqu'à la fin de l'année, je n'ai rien vu de remarquable à part peut-être le Eastwood. J'y vais beaucoup au "feeling".

Quels seraient les dix films que tu me conseillerais ?
La leçon de piano (Jane Campion),
Il était une fois en Amérique (Sergio Leone),
Lawrence d'Arabie (David Lean),  
Gens de Dublin (John Huston),  
Mirage de la vie (Douglas Sirk),
Le jour se lève (Marcel Carné),
Le trou (Jacques Becker),  
La vie et rien d'autre (Bertrand Tavernier),  
Dersou Ouzala (Akira Kurosawa),
La mort aux trousses (Alfred Hitchcock).
Et tous ceux de Billy Wilder, Stanley Kubrick et Joseph Mankiewicz.

Dix personnalités de cinéma à choisir... qui retiens-tu ?
Paul Newman (mon premier béguin de cinéma), ex-aequo avec Robert Mitchum. Romy Schneider, Ingrid Thulin, Bertrand Tavernier (pour sa passion du cinéma), Steve McQueen (qui n'a pas eu d'héritier), les "excentriques" du cinéma français (Pierre Larquey, Julien Carette, Maurice Biraud, Françoise Rosay, Pauline Carton, Noël Roquevert, etc.) qui donnaient à un film tout son sel, sa saveur.

Pourquoi un beau jour avoir décidé d'écrire un blog ?
Parce que j'avais envie de faire partager mes opinions sur le cinéma ou les livres. Je pense que cela révèle de soi-même sans dire exactement qui on est. Je n'aime pas les réseaux sociaux. Je préfère l'anonymat d'un blog. Et mon blog existe car mon ami ta d loi du cine m'y a incitée et je l'en remercie.

Qu'est-ce qui te décide à parler d'un film sur ton blog ?
Au début, j'ai voulu évoquer quelques films qui me tenaient à coeur et j'avais envie de partager mon enthousiasme. Maintenant, cela devient systématique, j'écris au fur et à mesure sur 98% des films que je vois. Il y a toujours à dire sur un film en bien ou en mal.

Les cinq films que tu as défendus contre l'avis général ?
Assez récemment: Arrête ton cinéma de Diane Kurys (un bide commercial et critique injustifié à mon avis) et Belle famille de Jean-Paul Rappeneau que j'ai trouvé plaisant à voir. Je n'en trouve pas d'autres.

Les cinq films que tu as dénoncés contre l'avis général ?
Je sais que tout récemment, je n'ai pas aimé Toni Erdmann et fin 2015 début 2016, je n'ai pas aimé Carol. Comme pour la question au-dessus, je n'en trouve pas d'autres.

Quelle place sur ton blog pour autre chose que le cinéma ?
À mes lectures, parfois à mes voyages et à mes humeurs (bonnes ou mauvaises).

Questions plus personnelles, pour finir. Quel est ton prénom ?
Joker.

Quel âge as-tu ?
Plus de cinquante ans (hélas).

Qu'est-ce que tu fais dans la vie ?
Je travaille dans un EPIC.

Où habites-tu ?
À Paris.

Avec le cinéma, quel art préfères-tu ?
La lecture.

----------
Il est temps pour moi de conclure...

Le jour où elle m'a répondu, Dasola m'a dit avoir fait "au mieux". C'est très concluant, non ? Allez, zou ! Allez lire "Le blog de Dasola" !

14 commentaires:

princécranoir a dit…

Ravi d'en apprendre plus sur une de mes blogueuses de prédilection. Je remarque qu'elle a débuté son blog deux mois avant le mien (inspiratrice ?), un blog sans fioriture en effet, éclectique, qui fait la part belle aux films et aux livres dans la perspectives de bons moments à partager (ou pas).

Laurent a dit…

C'est toujours agréable d'en apprendre un peu plus sur celles et ceux qui nous fournissent de si belles lectures. Merci, Martin.

dasola a dit…

Bonsoir Martin, merci, merci, merci. Je suis toute émue. Et merci aux deux commentateurs. Bonne soirée.

Martin a dit…

@Princécranoir:

Ravi... que tu sois ravi ! L'ancienneté est souvent un gage de pertinence, sur les blogs. Comme Dasola, tu le prouves à ta façon. Au plaisir d'autres bons moments, l'ami !

Martin a dit…

@Laurent:

Oui, en apprendre un peu plus sur les autres, c'est bien souvent une source d'enrichissement: je suis heureux de voir que tu partages ce point de vue. Je crois surtout que c'est Dasola qu'il faut remercier et, pour ma part, je te remercie également de ton intérêt constant pour ma prose. Et je te dis donc à bientôt !

Martin a dit…

@Dasola:

Sincèrement, Dasola... c'est moi qui te remercie d'avoir si gentiment accepté de te dévoiler un peu plus. C'est vraiment sympa d'un peu mieux te connaître... et ça l'est toujours évidemment de lire tes commentaires ici. Bonne soirée à toi également.

Ronnie 64 a dit…

Jolie parenthèse ;-)

eeguab a dit…

Bonjour Martin...et bonjour Dasola.
Moi qui n'aime guère les tags et autres curiosités de ce genre je trouve cette entrevue très bien faite et très intéressante. Il est vrai que s'y trouvent réunis l'inervieweur et l'interviewée, deux personnes qui sont dans ma dizaine de blogs les plus visités. A bientôt.

Pascale a dit…

Je regrette parfois qu'elle ne refasse pas les peintures de son blog que je trouve un peu vieillot mais manifestement elle n'en a cure.
Je suis surtout impressionnée par le nombre de livres qu'elle lit (le cinéma c'est plus "simple") ! J'ai TOUJOURS un livre en route mais je lis comme une tortue.
Je n'en reviens pas qu'on partage le même amour de jeunesse :-)

tinalakiller a dit…

J'aime vraiment cette nouvelle catégorie ! Je suis depuis un moment le blog de Dasola et j'aime sa simplicité. C'est pas évident mine de rien. Y a beaucoup de blogs qui se veulent simples et qui sont mal écrits, qui n'expriment rien. Dasola parvient bien à synthétiser son ressenti mais sa sobriété est une force, y a quelque chose de propre que j'aime bien. Et surtout le ton. Je remarque qu'il n'y a jamais de méchanceté (alors que c'est tentant - je sais de quoi je parle !) dans ce qu'elle dit même quand elle n'aime pas. Et j'aime bien aussi son ouverture d'esprit, je partage globalement ses goûts, notamment sur la nationalité (oui je trouve qu'on est trop envahi par le cinéma US) et Toni Edrmann ! :D

Martin a dit…

@Ronnie:

Merci ! D'autres suivront... mais l'heure n'est pas venue d'en dire plus.

Martin a dit…

@Eeguab:

C'est très gentil, ce que tu as écrit, et je suis bien content d'avoir suscité ton intérêt pour cette chronique atypique. Le mérite en revient d'abord à Dasola, qui nous offre de très belles réponses.

Martin a dit…

@Pascale:

Ah, les peintures de blog ! Ce n'est pas évident d'oser le grand chambardement...
Quant aux lectures, je suis comme toi assez impressionné par les gens comme Dasola qui lisent vite !

L'amour de jeunesse ? No comment. Je n'oserai pas émettre le plus petit bémol, tu penses bien !

Martin a dit…

@Tina:

Merci, merci, je suis ravi que ma rubrique te plaise ! Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis de Dasola, même si j'aime parfois les chroniques plus longues... et sans spoiler !

100% d'accord avec vous aussi pour l'intérêt du cinéma de tous les pays !