mardi 13 janvier 2015

2014, premier bilan

Aujourd'hui, dix films ! Je me suis dit qu'il serait intéressant d'évoquer une partie de mon bilan cinéma 2014 assez rapidement. Beaucoup de blogueurs ont déjà fait le leur: ce constat m'a encouragé à me lancer, avant même de vous avoir présenté les longs-métrages que j'ai vus lors de mes vacances hivernales. Et j'ai eu envie d'attaquer avec un top 10 des grands classiques que j'ai découverts...

1. Comrades / Bill Douglas / 1987
Je dois l'admettre: Comrades n'est pas vraiment un grand classique. C'est plutôt un film maudit, sitôt sorti, sitôt disparu des écrans cinéma. Cette histoire vraie d'une injustice sociale dans l'Angleterre et l'Australie du 19ème siècle a bien mérité sa tardive réhabilitation.

2. La porte du paradis / Michael Cimino / 1980
Social et maudit, ce film-là l'est aussi. Il paraît que l'Amérique conserve une rancune tenace à l'égard de Michael Cimino, pour avoir eu l'audace de montrer ici un visage noir de la nation pionnière. Restauré dans son intégralité, La porte du paradis est une merveille.

3. Pique-nique à Hanging Rock / Peter Weir / 1975
Peter Weir est définitivement entré dans mon Panthéon artistique avec ce chef d'oeuvre à peine plus jeune que moi. De jeunes filles disparaissent d'un pensionnat australien: sous couvert de thriller costumé, Pique-nique à Hanging Rock offre un ailleurs mystérieux.

4. Devine qui vient dîner ? / Stanley Kramer / 1967
Des acteurs au sommet de leur talent, un propos d'une intelligence rare sur les questions de tolérance, mais encore une bonne dose d'humour: Devine qui vient dîner ? est presque parfait. À voir aussi les yeux embués, pour le tandem Katharine Hepburn / Spencer Tracy.

5. Shining / Stanley Kubrick / 1980
L'horreur ? C'est l'un de genres cinématographiques que je dédaigne allégrement. D'ailleurs, je classerais plutôt Shining du côté des films d'épouvante. Et tant pis si Stephen King n'a pas aimé cette adaptation d'un de ses romans: à mes yeux, c'est une oeuvre extraordinaire.

6. Lawrence d'Arabie / David Lean / 1962
Les importantes réserves que j'aimais parfois sur le cinéma américain ne sauraient me faire oublier que Hollywood fut pour beaucoup d'artistes européens un Eldorado ou un refuge. L'Anglais David Lean offrit ainsi, avec Lawrence d'Arabie, un chef d'oeuvre intemporel.

7. Blanche Neige et les sept nains / David Hand / 1937
Le tout premier long-métrage d'animation de l'histoire du cinéma ! Faut-il en dire plus ? Blanche Neige et les sept nains porte admirablement ses presque huit décennies, fier éclaireur d'un genre tout nouveau tout beau. À ne surtout pas réserver qu'aux enfants !

8. Persona / Ingmar Bergman / 1966
J'aurai probablement de hautes attentes à l'égard d'Ingmar Bergman après cette première découverte personnelle. Près d'un demi-siècle après sa création, Persona est toujours une oeuvre saisissante. Fond et forme s'associent pour un voyage mémorable au coeur de l'intime.

9. L'aurore / Friedrich Wilhelm Murnau / 1927
Si vous lisez cette chronique le jour de sa parution, vous ne trouverez aucune autre mention de L'aurore sur le blog. J'en reparlerai d'ici quelques jours: c'est le dernier film que j'ai vu en 2014. Une merveille du muet, sortie la même année que le premier long-métrage parlant.

10. Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier / 1976
C'est toujours difficile de terminer un top: plusieurs autres films auraient pu y apparaître. J'ai finalement choisi Le juge et l'assassin comme le digne représentant du grand cinéma d'auteur français. Découverte fascinante: la complémentarité du duo Noiret / Galabru.

----------
Deux petites précisions pour finir...
J'ai vu cinq de ces dix longs-métrages au cinéma - ça me semble confirmer que telle est la place légitime des grands films. Je reviens très vite, promis, vous présenter mes préférés du millésime 2014. D'ici là, les commentaires vous demeurent bien entendu ouverts !

10 commentaires:

Chez Sentinelle a dit…

Les films que j’apprécie particulièrement dans ta liste sont : L'aurore de Murnau, Lawrence d'Arabie de David Lean, Shining de Stanley Kubrick, La porte du paradis de Michael Cimino et enfin le mystérieux Pique-nique à Hanging Rock de Peter Weir

Devine qui vient dîner ? de Stanley Kramer : vu il y a trop longtemps (vers 10 ou 12 ans ?), il ne m’en reste rien. Idem pour Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier et Blanche Neige et les sept nains / David Hand (ah souvenirs d’enfance…).

Les films que je dois noter dans mon petit carnet : Comrades de Bill Douglas et Persona de Ingmar Bergman (qui attend gentiment)

Un beau bilan des 10 classiques de l'année 2014 en tout cas :-)

Je te souhaite une bonne journée Martin.

Martin a dit…

Nous avons beaucoup de films en commun, dis donc ! Je te conseille vivement de revoir "Devine qui vient dîner ?", un vrai coup de coeur pour moi, comme tu peux le constater. "Comrades" sera peut-être un peu plus difficile à attraper, mais je crois qu'il est disponible en DVD si tu te sens d'investir.

J'attends maintenant avec impatience et guette ton avis sur "Persona". Bonne journée à toi aussi, Sentinelle.

Chez Sentinelle a dit…

Merci Martin. Maintenant que j'y pense, je te conseille vivement, dans le genre western, L'Homme sans frontière de Peter Fonda. Un film qui a aussi toute une histoire derrière lui mais qui a été réhabilité depuis.

Trouvé sur wiki : Les westerns de Clint Eastwood, et en particulier Pale Rider et Impitoyable, témoignent de l'influence de L'Homme sans frontières.

Bref, je crois que ce film a tout pour te plaire :-)

tinalakiller a dit…

J'aime énormément Devine qui vient dîner, un film très juste sur les préjugés, toujours d'actualité et encore plus pertinent que Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?.
Même si ce n'est pas mon Kubrick préféré (mais j'aime tous les Kubrick que j'ai vuss), j'aime énormément Shining (d'ailleurs mon premier Kubrick), toujours aussi effrayant. Je ne m'en lasse pas, je l'avais même revu au cinéma !
Lawrence d'Arabie est également un film à voir. Comme tu le rappelles, Hollywood savait nous offrir des putains de chefs-d'oeuvre.
Je compte me refaire tous les Disney car je les ai vus il y a très longtemps. Je serais alors heureuse de revoir Blanche-Neige avec mon regard de (jeune) adulte.

Martin a dit…

@Sentinelle:

J'ai déjà vu "L'homme sans frontière", figure-toi, et j'ai très envie de le retrouver. Il est vrai que j'en garde un souvenir très flou, mais je voudrais bien le revoir. Merci de m'y faire penser ! La famille Fonda nous a quand même offert de très bons moments de cinéma !

Martin a dit…

@Tina:

Je souscris pleinement à ce que tu dis au sujet de "Devine qui vient dîner ?". Je pensais que j'allais trouvé ça bien, mais je n'avais pas imaginé que ça me plairait autant.

Pour ce qui est de "Shining", je regrette de ne pas avoir pu le voir au cinéma - la salle était pleine quand je me suis présenté. En revanche, c'est bien en salle que j'ai revu "Blanche Neige". Je ne saurais trop te recommander de reprendre tes vieux Disney en commençant par le début. J'ai d'ailleurs moi-même envie de m'y atteler, même si les opportunités sont rares.

Princécranoir a dit…

Que des chefs d'œuvre ! Je ne connais pas "Comrades" mais cette tête de liste me fait baver d'envie, surtout qu'il semble surclasser la magnifique "Aurore", "le plus beau film du monde" selon Truffaut, un avis que je ne suis pas loin de partager.

Martin a dit…

J'assume une part de subjectivité dans ce classement, Princécranoir. Si j'ai placé "Comrades" en tête, c'est aussi pour rappeler l'existence de ce film, moins connu sans doute que les autres de la liste.

Tu es dès à présent cordialement invité à revenir dans quelque temps pour mettre un p'tit mot sous ma chronique de "L'aurore".

ChonchonAelezig a dit…

Dans tes 10, je n'ai vu que Pique-nique (un peu hermétique...), Shining (j'adore), Le Juge et l'assassin (bof), Blanche Neige (j'adore) et Devine qui vient dîner (j'aime).
Je ne fais pas de bilan pour ma part. Je fais un billet par jour. Ca ferait 365 films à classer... j'ai trop la flemme.

Martin a dit…

Chacun sa méthode, Chonchon, et la tienne me convient tout à fait.

Personnellement, je fais mon bilan jour après jour et, en fin d'année, je revois tout ça pour donner un peu d'homogénéité et/ou de cohérence. Cette fois, pour ne citer que ce que que j'ai apprécié en dehors des sorties cinéma, j'avais 122 films à départager. J'ai écarté mes rediffusions. Ensuite, certains de ces longs-métrages ont disparu d'eux-mêmes: ils ne pouvaient décemment pas être qualifiés de "grands classiques". D'autres qui n'apparaissent pas dans ce top restent d'excellents films. Le choix a parfois été difficile.

Bon... tu auras compris que je te recommande vivement de découvrir ceux que tu ne connais pas encore parmi ces dix-là.