vendredi 16 janvier 2015

2014, côté salles

Finaliser le top 10 de mon année 2014 au cinéma n'a pas été simple. J'ai vu 72 films en salles l'an passé, ce qui constitue un record personnel. Pour ne pas mélanger tout et n'importe quoi, j'ai écarté l'ensemble des reprises - vous avez pu en retrouver quelques-unes dans le top des classiques publié mardi. Les prétendants aux sommets restaient nombreux: voici donc ceux que je retiens comme lauréats...

1. Le conte de la princesse Kaguya / Isao Takahata
La retraite des grands maîtres de l'animation japonaise a fait couler beaucoup d'encre. Après mûre réflexion, j'ai fini par décider d'accorder ma médaille d'or à ce cinéma-là: Le conte de la princesse Kaguya m'a offert l'un de mes plus beaux voyages de 2014. À revoir !

2. Mommy / Xavier Dolan
Le jeune Québécois n'a pas volé son Prix du jury cannois. Avoir concrétisé mon envie de découvrir son cinéma est un bon souvenir estampillé 2014. Mommy - son cinquième film déjà - est une oeuvre singulière et intense. L'amour d'une mère en grand format: j'ai adoré.

3. Under the skin / Jonathan Glazer
J'aime depuis un bon moment les acteurs qui prennent des risques. Scarlett Johansson me semble l'avoir fait ici, en acceptant le rôle presque muet d'une extraterrestre tueuse. Under the skin la suit pas à pas et tisse autour d'elle un trip expérimental. Attention, film-OVNI.

4. Her / Spike Jonze
Un type seul, amoureux du système d'exploitation de son ordinateur personnel: Spike Jonze est à sa place devant ce scénario improbable. Improbable, vraiment ? Joaquin Phoenix fait de son personnage quelqu'un qui peut nous ressembler. Her trouve alors sa pertinence...

5. Only lovers left alive / Jim Jarmusch
J'ai en général peu d'appétit pour les histoires de vampires. Langoureux et assez drôle par moments, Only lovers left alive relativise mon préjugé sur les princes de la nuit. Ses créatures désabusées, lasses de leur immortalité, sont en fait très... humaines.

6. Le garçon et le monde / Alê Abreu
Récompensé au Festival d'Annecy, Le garçon et le monde nous ouvre en grand l'horizon, vers d'autres terres animées. Le trait enfantin d'une partie du long-métrage adoucit une oeuvre plutôt adulte. Coloré et joyeux, ce voyage au Brésil tient aussi du pamphlet écolo. Brillant !

7. Les combattants / Thomas Cailley
J'ai pu craindre que le cinéma français soit absent de ce classement. Heureusement, en prenant du recul, je me suis souvenu qu'il existe encore des artistes inventifs dans notre pays. Le jeu d'Adèle Haenel fait mouche: alerte, Les combattants sent bon l'esprit de la jeunesse.

8. Léviathan / Andreï Zviaguintsev
Le grand drame de l'année écoulée. Léviathan a été distingué du Prix du scénario du dernier Festival de Cannes, entre autres récompenses. Digne écrin de ce récit d'expropriation abusive, les rivages de la mer de Barents ajoutent encore à la force des images. Quelle puissance !

9. Les rayures du zèbre / Benoît Mariage
Un jour, le réalisateur belge m'a pris par surprise: alors que j'avais quelque difficulté à entrer dans son univers, il a fini par m'émouvoir. Depuis, j'essaye de le suivre et c'est avec bonheur que j'ai découvert Les rayures du zèbre. Afrique, Europe et foot... le sourire est amer.

10. Bird people / Pascale Ferran
Le saisissant survol d'un aéroport parisien amène l'épatante scène-clé de ce long-métrage atypique, récit du quotidien de salariés ordinaires et soudaine plongée dans le fantastique. Portée par les courants ascendants, la jolie Anaïs Demoustier est l'âme pure de Bird people. 

----------
Je peux le confirmer: 2014 restera pour moi un bon millésime. Mes petits camarades ont eux aussi parlé de leurs préférences...
- David,
- Pascale,
- Dasola,
- 2flics,
- Princécranoir,
- Tina,
- Sentinelle.

Bonus: dix films récents ratés au cinéma, rattrapés depuis...
1. Le mur invisible / Julian Marian Pölsler / 2012
2. Les hauts de Hurlevent / Andrea Arnold / 2011 
3. Poulet aux prunes / M. Satrapi et V. Parronaud / 2011
4. Another year / Mike Leigh / 2010
5. Curling / Denis Côté / 2011
6. Never let me go / Mark Romanek / 2010
7. Submarine / Richard Ayoade / 2010
8. Baikonur / Veit Helmer / 2011
9. La dernière piste / Kelly Reichardt / 2010
10. L'air de rien / Grégory Magne et Stéphane Viard / 2012

10 commentaires:

tinalakiller a dit…

Je vois qu'on a pas mal de films en commun (Mommy, Le conte de la princesse Kaguya). Et je suis super contente de voir Les Combattants dans ton top, tellement peu cité dans les autres classements annuels ! Bon comme tu le sais peut-être, je déteeeeeste Under the skin et Only lovers left alive du genre donnez-moi une corde, et je ne suis pas trop fan de Her. :o

J'avais bien aimé Another Year mais je trouvais qu'il manquait un peu truc à la fin. Par contre, j'adoooore Submarine et j'avais bien aimé Never let me go (as-tu lu le livre ? je te le conseille !).

Ronnie 64 a dit…

Rien qui n'excite un temps soit peu ma curiosité dans ton Top10. :(
Petit coup de coeur pour les rayures du zèbre, vu & surprenant à plus d'un titre je le concède.

Ronnie 64 a dit…

Un ( tant ) soit peu, voulais-je écrire... ;-)

Martin a dit…

@Tina:

Hé oui, c'est vrai: nous avons quelques films communs, mais aussi de grosses différences dans nos tops respectifs. C'est tout l'intérêt de la comparaison. Je suis content aussi que tu aies placé "Les combattants" - j'ai hésité un moment, je dois dire, mais tout de même... il le mérite !

Côté bonus, merci de me donner un conseil de lecture. Je vais y repenser.

Martin a dit…

@Ronnie:

Je connais tes exigences, l'ami, mais j'avoue que je suis étonné qu'aucune de mes préférences ne trouve réellement grâce à tes yeux. J'ai pourtant placé quelques films d'auteur là-dedans, ou en tout cas pas tout à fait "grand public".

Bon, je me sens moins seul avec "Les rayures du zèbre"... c'est déjà ça.

Martin a dit…

@Ronnie (bis):

J'avais bien compris.

2flicsamiami a dit…

Tiens, voir le canasson zébré concourir aux côtés de toutes ces grandes montures me surprend et titille ma curiosité. Je prend bonne note de cette découverte :)

Martin a dit…

Ravi d'avoir éveillé ta curiosité, ami 2flics. Je dois dire que j'aime bien la petite musique produite par le cinéma de Benoît Mariage. Le film est assez surprenant. J'espère que tu auras l'occasion de le voir et de me/nous donner ton avis.

J'aimerais que ce réalisateur belge soit mieux connu en France.

manU B a dit…

J'ai vu et adoré tes N° 1 & 2 !

Martin a dit…

Cool, ça ! Il me reste à espérer que mon classement t'aura donné envie de découvrir tout ou partie des huit autres.