vendredi 27 mai 2016

Un monde parfait ?

J'ai vérifié: il m'a fallu plus de deux mois pour aller voir Zootopie. Pourquoi avoir autant attendu ? Je l'ignore. Le tout dernier Disney m'avait pourtant titillé la rétine dès son premier teaser. Je dois dire aujourd'hui, bien des journées plus tard, que le film ne m'a pas déçu. Même s'il est quand même (et avant tout) calibré pour les marmots...

Dans le joli monde de Zootopie, les êtres humains n'existent pas. Figurez-vous que les animaux, qu'ils soient classés comme prédateurs ou comme proies, vivent en parfaite harmonie ! Quand quelque chose dérape, de toute façon, il y a la police et ses gros bras: buffles, ours, rhinocéros, loups, etc... et depuis peu, une toute jeune lapine sur-motivée et prête à en découdre avec les fauteurs de troubles sociaux de tous poils, écailles et plumes. Seulement voilà... jugée peu crédible par ses chefs, la gentille petite rongeuse se voit confier une mission banale: coller une amende aux conducteurs qui laissent passer l'heure de stationnement autorisé. Il faudra un coup de pouce du destin - et toute la ruse d'un renard un peu filou - pour faire mieux. L'association réussie des contraires est une recette connue...

J'ai l'air blasé, quand j'écris ça ? Je me dois donc d'insister: Zootopie est un très chouette film d'animation, drôle, vif, coloré et riche aussi de petits clins d'oeil à des univers que seuls les adultes connaissent. Le scénario est plein de bienveillance, bien sûr, mais il nous entraîne vite dans une enquête policière, avec de possibles gros méchants tapis dans le noir, prêt à semer la zizanie au coeur de l'harmonie. Sincèrement, c'est là-dessus que j'ai aimé le discours anti-préjugés développé par les personnages, généreux mais pas cul-cul la praline. Sur le plan technique, tout n'est pas absolument parfait, mais il y a quand même de grands moments d'admiration esthétique à vivre. J'assume: devant pareil spectacle, j'ai à nouveau l'âge des mômes présents dans la salle. Après quoi et sans honte... je réclame du rab !

Zootopie
Film américain de B. Howard, R. Moore et J. Bush (2016)

Byron, Rich et Jared (crédité à part): c'est du beau boulot, les gars ! Le plaisir prend le pas sur l'émotion, c'est vrai, et on reste à distance raisonnable d'un sommet comme Vice-versa, de mon point de vue. Pour autant, pas question de faire la fine bouche: c'est trop chouette. Disney paraît bel et bien revenu au meilleur depuis quelques années. Je note que les personnages féminins se multiplient... et ça me plait !

----------
Pour finir, une vraie surprise pour moi...

Parmi mes petits camarades, seuls Dasola et 2flics ont parlé du film.

10 commentaires:

Laura L a dit…

Pas de panique moi non plus je n'ai pas encore eut l'occasion de le voir ...
mais ça serai très prochainement et du coup à mon tour aussi très prochainement sur mon blog.
En tout cas tu me donnes encore plus envie de le voir qu'avant.
Et en grande fan des Disney je n’espère pas être déçue.

Merci en tout cas de ton avis.

Chez Sentinelle a dit…

Coucou Martin,

J'avais également envie de le voir depuis sa sortie au cinéma mais... enfin bref, je vais me rattraper d'ici peu, et j'espère savourer ce petit moment de détente comme il se doit :)

Martin a dit…

@Laura:

Tout d'abord, merci à toi et... bienvenue ! C'est ton premier commentaire ici, non ? Je suis très heureux que ma modeste chronique renforce ton avis de voir le film. J'ai vraiment passé un chouette moment. Mon impression est que John Lasseter a fait beaucoup de bien à Disney.

Martin a dit…

@Sentinelle:

Coucou ! C'est un peu la course dans ta vie aussi ? Bref, l'important, c'est de pouvoir le rattraper si tu en as envie. J'espère que tu nous en rediras un mot après l'avoir découvert. Ce film peut être une vraie bonne respiration entre deux autres plus ardus.

ideyvonne a dit…

Comme je l'avais dit chez 2flicsamiami, le film a réussi à faire peur à des enfants de 6-7ans...
Je n'ai pas encore eu l'occasion de le voir, alors je ferai un comme-back ;)

Martin a dit…

Quelques scènes sont en effet un peu sombres et je peux comprendre qu'un jeune enfant en soit effrayé (surtout sur grand écran). C'est la complexité de ces films modernes, qui visent à attirer aussi le public des grands, qu'ils soient parents ou non.

2flicsamiami a dit…

En effet, un solide film d'animation, rythmé comme il faut et doté d'un discours clair sans être simpliste.
Merci pour le lien vers ma chronique :)

dasola a dit…

Bonjour Martin, merci pour le lien et vivement peut-être la suite. Bonne journée.

Martin a dit…

@2flics:

De rien ! Je suis ravi de voir que nous partageons le même avis, en particulier à propos du rythme.

Martin a dit…

@Dasola:

Merci à toi et de rien !

Que ce soit pour les films en général ou pour les dessins animés en particulier, je ne suis pas très amateur de suites. Rien contre a priori, mais bon... il me semble qu'un studio comme Disney devrait pouvoir se montrer assez créatif pour inventer quelque chose de nouveau à chaque fois.