vendredi 17 mars 2023

Au plus profond

C'est une évidence: certains soirs, je n'ai aucune envie de voir un truc compliqué. Il m'arrive alors de me contenter d'un blockbuster lambda. Un exemple parmi (beaucoup) d'autres: Underwater, film de survie en milieu subaquatique, censé se dérouler en l'an de grâce 2050. J'étais ravi d'y croiser Kristen Stewart. Et Vincent Cassel ? Également !

Dans ce futur proche, l'humanité continue d'exploiter les ressources fossiles de notre bonne vieille Terre. Pire: elle va même les chercher au plus profond des océans et, donc, dans la fosse des Mariannes. Rappel: ce site du Pacifique s'étale à 10.984 mètres sous la surface. Cela posé, le film commence dans une station de forage sous-marine soudain secouée - et en large partie détruite - par un supposé séisme. Résultat: les quelques hommes et femmes envoyés pour y travailler doivent évacuer. Certains ont d'ailleurs pu le faire assez rapidement. Pour d'autres, ce sera plus difficile... ou peut-être bien impossible. Très clairement, côté scénario, Underwater n'invente RIEN d'original. Oups ! Le casting semble même avoir été bâti sur un plan marketing pour que tout le monde y aperçoive un personnage qui lui ressemble. Reste que la forme m'a plu: la simple satisfaction d'un geek assumé. Hé, trois anglicismes en quelques lignes ! C'est tout pour aujourd'hui !

Underwater
Film américain de William Eubank (2020)

Méfiance ! Kristen Stewart, Vincent Cassel et leurs petits camarades risquent de vous ennuyer ferme si vous n'êtes pas un peu "ouverts". J'ai évité de citer un point important du film pour ne pas divulgâcher. SPOILER. SPOILER. Aïe, un quatrième anglicisme ! SPOILER. SPOILER. C'est bon ? Vous êtes encore là ? OK ! J'ose donc le comparer avec Life et Cold skin. Dans le noir intégral, ça peut vous faire un petit effet...

9 commentaires:

Pascale a dit…

J'avais vu mais il fait partie des films dont je ne savais que dire alors même si c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule, j'avais préféré me taire.
J'ADORE Kristen Stewart et ne rate aucun de ses films alors qu'elle ne m'avait franchement pas convaincue dans les Twilight. Preuve que je peux changer d'avis (Olivia, Frances si vous m'entendez, rien n'est perdu pour vous !).
Bon le film est comme tu dis.
Il me semble avoir été à l'époque passablement agacée du fait que Kristen passe les trois quarts du film en slip et marcel (humides) histoire de contempler sa plastique de rêve.
Les réalisateurs n'ont AUCUNE imagination parfois, mais bon, elle a accepté le deal (oh un anglicisme, shit !)

Pascale a dit…

Et Mon crime c'est pour quand ?

Pascale a dit…

Et Mon crime c'est pour quand ?

princecranoir a dit…

J'aime bien le pitch. Sans doute que ça ne révolutionne rien, mais il en faut aujourd'hui pour changer la donne. Si l'histoire est bien menée, je suis preneur.
Vu le pédigrée du réal, je doute que le plan marketing soit si fou.

Martin a dit…

@Pascale sur le film:

J'avoue que, si je n'avais pas ma logique d'exhaustivité, je n'aurais peut-être pas parlé du film. Et que je l'ai regardé pour Kristen avant tout. Le slip, c'est évidemment la tenue iconique de Sigourney "Ripley" Weaver. Je comprends que ça puisse agacer, mais bon...

Je pense qu'aux States, on ne demande pas aux réalisateurs d'avoir de l'imagination, mais plutôt de la technique. L'imagination revient surtout aux scénaristes et producteurs, je suppose.

Martin a dit…

@Pascale de retour avec Ozon:

Écoute, je ne sais pas. Peut-être ce week-end si je ne suis pas trop pris par mon travail...

Martin a dit…

@Princécranoir:

Si tu n'en demandes pas trop au film, il pourrait te convenir. C'est du blockbuster lambda, mais moi, j'ai trouvé l'univers plutôt sympa, les effets spéciaux très corrects et la fin (un peu) surprenante. Le plan marketing n'est pas fou, non, mais je pense que c'est un film qui a quand même disposé d'un budget assez conséquent, ne serait-ce que pour la partie technique.

tadloiducine a dit…

Bon,... Cold skin, je ne connais pas, mais Life origine inconnue, j'ai vu en son temps. Ca voudrait dire qu'il y a une bébête inconnue au fond de la Fosse des Mariannes? On lorgne pas aussi un peu vers Abyss, là...?
(s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola

Martin a dit…

Chuuuuuuuut... je dirais juste qu'il faut se méfier de l'eau qui dort.

La comparaison avec "Abyss" est audacieuse, à mon humble avis. C'est l'un de mes films cultes depuis tant d'années. Et sans aucun doute, à mes yeux, le meilleur de toute la filmo de James Cameron.