lundi 13 avril 2015

Un mois à attendre

Vous aviez remarqué ? Nous sommes rendus aujourd'hui à un mois pile avant les débuts du 68ème Festival de Cannes. Il faudra patienter encore jusqu'à ce jeudi pour connaître les films retenus pour la course à la Palme d'or, même si plusieurs médias bruissent déjà de rumeurs quant à la présence (ou non) des uns et des autres, stars confirmées ou jeunes pousses en voie d'éclosion. Le compte à rebours est lancé !

Ce que l'on sait déjà depuis un moment, c'est que les frères Coen présideront le jury. C'est un événement en soi: la toute première fois qu'un duo prend place dans ces prestigieuses fonctions. Ethan et Joel n'ont toutefois pas attendu 2015 pour se faire valoir sur la Croisette. Rappel pour les étourdis: les frangins y ont déjà récolté une Palme d'or, un Grand Prix du jury et trois Prix de la mise en scène. Je suis curieux de voir comment ils vont s'en sortir pour juger les autres. J'imagine que je suis loin d'être le seul à les attendre au tournant. Maintenant, j'ai aussi un a priori favorable: si 10 de leurs 16 films font l'objet d'une chronique ici même, c'est bien que je les aime. Euphémisme, mes ami(e)s ! Ils sont haut classés dans mon Panthéon cinématographique - et je serais étonné que ça change après Cannes.

Le Festival, lui, va peut-être changer un peu. J'en ai déjà fait état dans une précédente chronique: Pierre Lescure remplace Gilles Jacob à la tête de la manifestation. Élu le 14 janvier 2014, il a été installé en juillet, ce qui me laisse penser que le programme de cette édition sera, si ce n'est exclusivement, au moins très largement le sien. L'ancien PDG de Canal + avancera-t-il en terrain conquis ? Pas sûr. Cela dit, il dispose d'atouts et, a priori, connaît bien la profession. D'un point de vue politique, sa notoriété vient également d'un rapport préparé à la demande de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti sur les liens entre le monde de la culture et celui des technologies numériques. Le cinéma est concerné, bien entendu. Reste à savoir comment le personnage s'y prendra pour secouer le cocotier cannois. Je ne suis pas de ceux qui trouvent le rendez-vous de la Croisette conservateur. Nous verrons bien s'il y souffle un vent de modernité...

----------
Maintenant, c'est à vous de vous exprimer...
Est-ce que vous êtes impatients de voir le Festival de Cannes démarrer ? Qu'attendez-vous de l'événement ? Je suis à votre écoute.

4 commentaires:

Ronnie 64 a dit…

En parcourant la liste des films ayant obtenus la Palme, je me souviens pratiquement de tout ou presque du moins jusqu'en 1994, me semble qu'après c'est un peu le grand nawako & j'ai bien de la peine à citer quoi que ce soit.
J'attends rien ou pas grand chose de ce 68ème festival, l'affiche officielle est classe elle, c'est toujours ça de pris.

Martin a dit…

Merci pour ton avis, Ronnie. Resterait à savoir pourquoi c'est en 1994 que tout bascule pour toi.

Pour ma part, si j'attends quelque chose du Festival, c'est notamment qu'il permette à quelques filmographies étrangères "exotiques" d'exister sur notre territoire. Et, même si tout n'est pas intéressant, il remplit bien cet office à mes yeux.

Ronnie 64 a dit…

Depuis Reservoir Dogs & à l'exception du pianiste de Polanski, je vois pas grand chose qui éveille l'intérêt chez moi, trop "exotiques" & pas assez lisibles les palmes d'or de ces dernières années, je suis pas certain & j'ai pas envie de vérifier que nombre d'entre-elles aient fait un quelconque carton en salle après.

Martin a dit…

Je comprends ce que tu veux dire. J'écrirai peut-être un autre jour une chronique sur le succès relatif des différentes Palmes d'or. Je suis toutefois persuadé que la qualité d'un film ne se juge pas seulement à l'aune de l'accueil que lui réserve le grand public.

Et, sur ce point, je suis sûr que tu es d'accord avec moi...